L’engagement des partenaires

L’ENGAGEMENT DES PARTENAIRES

ADMR

ADMR (Aide à domicile en milieu rural)

Les aides à domicile, aides-soignantes et infirmières de l’ADMR, par leurs interventions à domicile au sein des services d’aide et de soins à domicile et des centres de santé, sont au contact direct des personnes âgées et sont des acteurs privilégiés de la prévention contre la iatrogénie médicamenteuse. L’ADMR s’engage en matière d’information et de sensibilisation des personnes âgées et leurs aidants par la diffusion de guide de bonnes pratiques et de supports d’information mais aussi par le relais des messages de prévention.

 


CompuGoup_Medical

CompuGroupMedical (CGM)

CompuGroup Medical œuvre de par le monde pour synchroniser le monde de la santé et fournir aux professionnels de soins des outils permettant de mieux soigner les patients, par exemple en les assistant lors de la prise de décision, lors des suivis de pathologies, et bien sûr en leur permettant de détecter et gérer les risques inhérents à la démarche thérapeutique. C’est donc tout naturellement que nous participons activement en France au programme de lutte contre le risque de iatrogénie médicamenteuse chez les patients les plus exposés, au travers de services innovants favorisant l’amélioration des pratiques d’utilisation des médicaments. 

 


Le-Collectif-logo

CNGPO (Collectif National des Groupements de Pharmaciens d’Officine)

Les groupements, réunis dans le collectif des groupements, ont pour mission et ambition de travailler à l’évolution du métier de pharmaciens.L’organisation du réseau de la pharmacie, le travail de proximité du pharmacien, font de cet acteur de santé un des maillons essentiels de l’accompagnement du patient dans l’utilisation du médicament au quotidien. 

 


CNPG-logo

CNPG (Collège National Professionnel de Gériatrie)

Guide P.A.P.A :
Pour des prescriptions à bon escient chez le sujet âgé
Le guide P.A.P.A pour « Prescriptions médicamenteuses Adaptées aux Personnes Âgées » est un support à l’usage du prescripteur ayant pour finalité l’optimisation des prescriptions médicamenteuses chez le sujet âgé. Il se veut succinct, simple et pratique à utiliser.

A l’initiative du Conseil National Professionnel de Gériatrie et de la Société Française de Gériatrie et Gérontologie, le guide P.A.P.A a été rédigé sous la direction des Professeurs Claude Jeandel et Olivier Hanon, respectivement présidents de ces deux organismes.

Ce guide constitue une aide visant à éviter les trois principaux écueils que sont l’excès de traitement (overuse), les prescriptions inappropriées (misuse) et l’insuffisance de traitement (underuse). L’excès de traitements correspond à l’utilisation de médicaments prescrits en l’absence d’indication ou qui n’ont pas prouvé leur efficacité (service médical rendu insuffisant). La prescription inappropriée correspond à l’utilisation de médicaments dont les risques dépassent les bénéfices attendus. L’insuffisance de traitement à l’absence d’instauration d’un traitement efficace chez les sujets ayant une pathologie pour laquelle une ou plusieurs classes médicamenteuses ont démontré leur efficacité.

À l’aide de fiches concises, le guide P.A.P.A précise pour les 42 affections les plus fréquentes chez les personnes de 75 ans et plus, le but du traitement, les moyens thérapeutiques, les indications et les précautions d’emploi et critères de surveillance. Trois sous-chapitres des indications en font l’originalité : « ce qui doit impérativement être ordonné », « ce qui doit impérativement être évité ou proscrit», «ce qui doit être discuté au cas par cas»

 


Ordres des Masseurs_Kinesitherapeutes-Logo

CNOMK (Ordre National des Masseurs Kinésithérapeutes)

Les kinésithérapeutes sont particulièrement bien placés pour détecter les troubles liés à la iatrogénie médicamenteuse chez leurs patients. En effet, leur pratique quotidienne les amène à les prendre en charge de manière régulière –souvent plusieurs fois par semaine- et pour des périodes longues –les séances durent de l’ordre de 30 minutes. Ces relations étroites et leur expertise de professionnels de santé peuvent leur permettre de déceler des troubles liés une iatrogénie médicamenteuse (troubles de l’équilibre notamment…) et de leur conseiller de consulter leur médecin. 

 


KORIAN-logo

KORIAN

Le groupe KORIAN est engagé depuis plusieurs années pour prévenir et diminuer le risque de iatrogénie en particulier chez la Personne Agée. Nous avons dans cet objectif mis à disposition de toutes nos équipes un livret du Bon Usage des Médicaments en gériatrie. Nous réalisons annuellement sur l’ensemble de nos sites une autodiagnostic du circuit du médicament (grille ANAP) et la très grande majorité (plus de 90 %) de nos EHPAD ont mis en place avec leur pharmacien d’officine un partenariat permettant d’assurer la Préparation des Doses à Administrer (PDA) au sein de l’officine pour diminuer le risque d’erreur et améliorer la traçabilité du médicament. De plus, nous développons un programme de Thérapies Non médicamenteuses (TNM) pour diminuer entre autre l’usage des neuroleptiques et des psychotropes dans le traitement des troubles du comportement. C’est pourquoi nous avons souhaité nous engager au sein de ce programme de lutte contre la iatrogénie médicamenteuse. 

 


LEEM

Le LEEM est l’organisation professionnelle fédérant les 270 entreprises du médicament en France. Dans un contexte sans précédent de mutation scientifique et industrielle, le LEEM s’engage, avec ses adhérents et leurs 99 000 collaborateurs, à promouvoir l’innovation et le progrès au service des patients, et à renforcer l’excellence française en matière de recherche et de production. Promoteur de comportements responsables au sein du système de santé, le Leem contribue, par ses démarches de qualité, de sécurité et de transparence, à renforcer la confiance dans le médicament. En tant qu’acteur responsable, le LEEM promeut le bon usage du médicament et a lancé dans ce cadre, dès 2015, un grand programme de lutte contre la iatrogénie médicamenteuse

 


Malakoff_Mederic

Malakoff Médéric

Groupe paritaire et mutualiste à but non lucratif, Malakoff Médéric est particulièrement attentif à mettre à la disposition de ses cotisants toutes les clés du bien vieillir. Parmi celles-ci, la santé est essentielle. C’est pourquoi nous proposons notamment à nos retraités des conseils et des services leur permettant de rester le plus longtemps possible en bonne santé. Nous réalisons également à leur attention une e-letter mensuelle et un magazine MMAV (Malakoff Médéric avec vous) pour leur retraite au quotidien. L’engagement de Malakoff Médéric au sein du Collectif dans la lutte contre la iatrogénie médicamenteuse est donc aussi logique que déterminé. 

 


MG-france

MG France

La iatrogénie est un phénomène multifactoriel dans lequel les facteurs humains et organisationnels sont souvent dominants. Pour les personnes âgées et fragiles, l’accompagnement sécurisé des patients renvoie à la place spécifique du médecin généraliste traitant et à ses responsabilités dans la coordination des soins conformément à l’article L.4130.1 du code de la santé publique. Les risques de mésusages sont particulièrement majorés en cas de poly prescriptions non coordonnées en ambulatoire comme en institution. Ces situations imposent une communication réciproque entre acteurs et notamment à une synergie médecin traitant-pharmacien. Les recommandations du HCAAM (2010) sont toujours d’actualité : « Beaucoup reste à faire dans l’amélioration des parcours de soins des maladies chroniques… Le meilleur exemple étant donné par l’amélioration possible des parcours des personnes très âgées, polypathologiques et fragiles. 

 


SFGG

SFGG (Société française de gériatrie et gérontologie)

Avec l’avancée en âge, le nombre moyen d’affections déclarées augmente. Ainsi au-delà de 64 ans, sept affections sont en moyenne déclarées dont certaines sont des maladies chroniques à l’origine d’une dépendance physique et/ou psychique. En moyenne, 7 molécules différentes leur sont délivrées au moins trois fois par an. La iatrogénie et le défaut d’observance médicamenteuse représentent un des 4 principaux facteurs d’hospitalisation dite évitable, qu’il s’agisse de sujets âgés vivants à domicile ou de résidents d’EHPAD. C’est pourquoi la Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG) s’associe à ce travail collectif luttant contre la iatrogénie médicamenteuse.

 


Vidal-France

Vidal

La lutte contre la iatrogénie médicamenteuse est au cœur du métier de Vidal. Fournisseur de services d’intelligence médicale pour les professionnels de santé et les patients visant à garantir le bon usage des produits de santé, la sécurité d’utilisation est une préoccupation prioritaire pour nos équipes. Ce programme qui cible les sujets âgés qui sont particulièrement exposés au risque de iatrogénie médicamenteuse, s’inscrit dans la droite ligne de notre mission.